bretagne-pennarbed.fr ... et ... imari.fr

News

La fresque de Jean GOURMELIN

Peinture murale du restaurant "Le Malamock" à l'île Tudy
Peinture murale du restaurant "Le Malamock" à l'île Tudy

La cale animée de l'île TUDY, (Finistère sud) ,fresque de Jean GOURMELIN de  1950, reconstituée en 2022  par Jo Le Gars , avec la précieuse contribution de la famille Huitric, ancienne propriétaire des lieux.

                      Longtemps attribuée à tort à Goumelen, à cause d’une signature apocryphe erronée de 1963 basée sur une transmission phonétique, cette fresque exceptionnelle a été formellement authentifiée et précisée par Madame Luce GOURMELIN, veuve de Jean GOURMELIN.

                                                                  Cette peinture murale de 1950, de 9m sur 2m, fut donc créée sous les propriétaires de l’époque du « Modern Hôtel » (aujourd'hui "le Malamock"), les VIENNE, de 1947 à 1954 ; eux-mêmes décorateurs parisiens. Ces derniers ont certainement proposé à l’une de leur connaissance parisienne du même sérail, le jeune artiste prometteur de père breton,  Jean GOURMELIN (il a 30 ans), de venir à l’île, peindre un long mur de la partie bar ; peut-être en contrepartie d’être logé et nourri. Son grand-père était charbonnier à la Forêt-Fouesnant et livrait avec ses chevaux jusqu’à Concarneau. Après la Grande Guerre, son père qui ne souhaitait pas poursuivre dans la même profession, gagne Paris et Jean y voit le jour le 23 novembre 1920 dans une famille assez modeste.

Ce travail de reconstitution au 1/6è a permis de découvrir un très grand décorateur, car visiblement ce n’était pas l’œuvre d’un débutant. Son talent s’exprime avec force dans cette mise en scène remarquable, où visages et regards, attitudes et traitement des costumes traduisent un savoir-faire peu commun et parfaitement maîtrisé. Cette cale animée se présente comme une partition où la vie maritime de l’île Tudy est orchestrée avec fraicheur et émotion à travers tous ces gens connus ou pas, dans cette aimable banalité du quotidien des jours ordinaires où se côtoient marins, bigoudènes et penn sardin.

A gauche, ce pêcheur costaud n’est autre que Marcel CARPENTIER, comédien partenaire de Fernandel dans de nombreux films et habitué du « Modern Hôtel » ; Tout à droite, pull rouge la compagne de Guy VIENNE. A sa main droite serait représenté un certain José LE BESCOND originaire de Douarnenez ; à main droite du marin de la Marine Nationale coiffé du bâchi, un nommé POULIQUEN. Le jeune homme au pull jaune, un autoportrait de Jean GOURMELIN. Quant aux autres, des îliens qui posèrent ou furent croqués pour ce travail unique : comme les enfants LE MEITOUR en bout de cale et leur mère en short au centre, sans oublier leur chien, STOUPIK. Les productions en couleur de cet artiste sont extrêmement rares !

Aujourd’hui disparue, cette fresque a été victime du salpêtre depuis longtemps. Une restauration au mieux en 1963 sous les HUITRIC lui a prolongé la vie. Bien cachée derrière une forêt de bouteilles et de verres, le salpêtre a poursuivi son action destructrice et finalement cette œuvre majeure rend l’âme en 2022 à la faveur d’une nouvelle modernisation du bar.

Partie droite de la fresque

Cliquer sur la fresque pour agrandir 

Copyright (c)2015 bretagne-pennarbed.fr ... et ... imari.fr www.lws.fr | Design by Free CSS Templates.